J’ai lu «L’urgence africaine» de Kako Nubukpo avec un grand plaisir

Kako Nubukpo est le genre d’intellectuel pour lequel j’éprouve autant d’admiration que de respect. Il pense le monde, l’interroge, remet en question les dogmes et les fausses évidences, et cherche dans la science les solutions aux problèmes qui se posent dans sa société.

L’homme providentiel n’existe pas. Heureusement !

Élections après élections, les citoyens ont le sentiment que le destin de leur pays leur échappe. Les politiques publiques mises en place ont du mal à répondre à leurs problèmes. Et c’est là qu’arrive le questionnement ultime : qui viendra nous sortir de cette situation ?