Amigo

-Qu’est-ce qui se passe avec Marc ?

-C’est lui qui vous a envoyé ?

-Mon cher, s’il te plaît, on se connaît depuis longtemps. Ce qui s’est passé hier n’est pas un fait de hasard.

-Toi-même tu aimes dire que le hasard n’existe pas.

Au lendemain de leur discussion qui a failli dégénérer à la «Remontada», Richard et Ted ont obtenu de voir Éric à «Pâtisserie nouvelle». Contrairement à leurs habitudes, ce n’est pas autour d’un repas copieux que les amis discutent. La tension est bien visible.

Richard et Ted ont parlé toute la nuit au téléphone. Aucun des deux n’a compris la scène qui a failli conduire leurs deux amis aux mains. Ils ont eu le sentiment qu’ils ignoraient quelque chose au sujet de la relation entre Marc et Éric.

-Nous sommes amis depuis que nous sommes des gosses, jamais nous n’avons failli en venir aux mains, lance Ted.

-Il y a quelque chose entre vous deux dont nous ne sommes pas au courant, complète Richard.

-Les gars, vous me faites perdre mon temps. Vous étiez présents hier. Vous avez tout écouté. Je ne sais vraiment pas ce que j’ai dit qui a pu provoquer sa colère. J’ai juste posé une question, s’explique Éric.

-Mais mon cher, commence Ted, ça ne se fait pas…

-Je voulais juste aider, comme vous. Et ce n’est pas moi qui ai lancé ce sujet.

«Est-ce que tu l’aimais ?». La question avait le mérite d’être directe. Elle était pleine de sous-entendus. C’est en tout cas, ce que pensaient Ted et Richard. Pendant la nuit, au cours de leur discussion, les deux ont tenté, à leur façon, d’interpréter la question. Rien ne semblait, à leurs yeux, la justifier.

-Éric, écoute, on sait tous que de tous les quatre, c’était toi le plus proche de Jessica. Moi, je comprendrai que tu prennes son parti dans cette affaire. Mais de là, à demander à un homme marié s’il aimait sa femme, c’est aller trop loin, fait savoir Richard.

-Ou alors, enchaîne Ted, il y a quelque chose qui nous échappe.

Éric fait un geste de la main comme s’il voulait repousser la table autour de laquelle lui et ses amis étaient réunis. Le mouvement de la table renverse sur sa chemise le peu de café qui restait dans sa tasse.

-Merde ! Voilà où ça mène quand on cherche à sonder les reins et les seins des gens, s’amuse Éric.

Ted et Richard ont deviné l’irritation montante de leur ami depuis qu’ils ont entamé leur discussion. Dans la bande des quatre, Éric et Ted sont les plus insouciants. Habituellement, rien ne les bouscule vraiment. Toujours de bonne humeur, la blague à la bouche, ce sont eux qui mettent l’ambiance dans le groupe. La mère d’Éric lui dit souvent que ce trait de caractère conduit certaines personnes à ne pas le prendre au sérieux. Et comme toujours, la maman avait raison.

C’est d’ailleurs la raison du malentendu initial entre Éric, Jessica et Marc.

Quand ils ont décidé de se marier, Jessica et Marc ont, chacun de son côté et chacun pour des raisons bien personnelles, pris le soin d’avertir Éric en premier.  

Au SMS de la première, Éric avait répondu : «Ce n’est pas moi que tu devais épouser ? LOL. Félicitation.»

Au message Whats’App du second, il avait répliqué par : «Tu m’as piqué ma meuffe. LOL. Félicitation Bro.»

Éric avait-il blagué comme Jessica et Marc avaient fini par croire ? Personne ne le sait vraiment. Lui-même n’est jamais revenu dessus avec ses deux amis. Connaissant le caractère de leur ami, Jessica et Marc en étaient venus à la même conclusion : «C’était une blague». D’ailleurs, Éric n’a jamais laissé voir le moindre signe de désapprobation. Il a même accepté d’être le témoin de mariage de Marc.

«Une décision stupide. Une de plus dans une petite vie qui commence à en compter beaucoup», avait raillé sa mère.

«Décision stupide» ou pas, Éric assumait pleinement son rôle de témoin de mariage. C’est ainsi qu’il a remué ciel et terre pour tenter de concilier Jessica et Marc quand ils étaient sur le point de se séparer.

Mais depuis quelques semaines, le «témoin» semble de plus en plus conscient de l’ambigüité de son rôle. Comme souvent dans son histoire avec Jessica, ces sont les souvenirs du passé qui viennent ébranler les certitudes du présent.

Lors de la soirée dansante le jour du mariage de Jessica et Marc, la mariée avait partagé un pas de danse avec son «ami de toujours». C’est comme cela que le MC l’avait annoncé.

«On était bien plus qu’amis
On était frères
Unis dans la galère
De la vie
On vivait dans l’insouciance… »

C’est ainsi que commence cette chanson «Amigo» de Julio Iglesias.

«On aimait tous les deux
La même femme
On brûlait tous les deux
Du même feu
C’est l’amour qui nous éloigne
Qui nous condamne… »

Les yeux dans les yeux, Éric et Jessica ont chanté en cœur cette chanson qu’ils connaissent pas cœur.

«Choisir entre tout et tout
C’est difficile
C’est comme un impossible».

Lorsque la chanson arrive à ce niveau, Jessica souffle à l’oreille d’Éric «qu’est-ce que tu as choisi ?».

C’est à la fin du morceau alors que les corps des deux amis commencent à se décoller dans la douce mélodie et que Marc s’avance pour reprendre son épouse, qu’Éric répond à la question : «C’est ton bonheur que j’ai choisi. Et ce sera toujours ton bonheur que je choisirai».

Publié par Joël Bofengo

Catholique. Journaliste congolais. Curieux de tout (sauf de gastronomie). Fan de Liverpool FC.

Un avis sur « Amigo »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :