Pamela

«On se voit à la pause de midi à Pâtisserie nouvelle».

Le message est court. Il ne ressemble pas beaucoup à Éric. Ted et Richard à qui il est destiné sursautent, chacun de son côté, quand ils découvrent le SMS. C’est rare que la bande se réunit à midi. C’est le soir que le rendez-vous est souvent pris pour «partager un verre».

-Allô ! Tu as reçu le message ?

-Pourquoi on doit se voir ?

-Je ne sais pas. Mais j’appréhende.

-Et pourquoi tu appréhendes puisque tu ne sais pas de quoi on va parler.

-Je ne sais pas. Le message est court. Sans fantaisie. Comme une injonction. Ça ne ressemble pas à Éric.

-Tu paniques pour rien. On se voit là-bas.

-Je crois…

Richard n’avait pas fini de parler que son ami avait déjà raccroché. Le journaliste voulait partager son intuition avec Ted. Mais l’employé de banque avait vu débarquer dans son bureau son superviseur. Il a vite raccroché.

Depuis leur jeune âge, les quatre amis partagent tout. Ou presque. Chacun connaît la vie de l’autre. Ses fréquentations. Ses loisirs. Sa famille. Mais des quatre, Marc est le moins bavard. Et depuis qu’il travaille aux affaires étrangères après un passage à l’École nationale d’administration de Kinshasa, il est encore plus taciturne. De ses fréquentations, il n’en parlait plus guère. Seul marié du groupe, tout le monde connaissait son épouse, Jessica. Elle était de la même promotion que les quatre amis à l’école «Les Loupiots». Ils ont obtenu ensemble leur diplôme de fin d’études secondaires avant que la jeune fille n’aille faire le droit à l’Université protestante au Congo et que les quatre garçons rejoignent l’Université de Kinshasa.

Marc et Jessica se sont retrouvés il y a quatre ans lors du concours d’admission à l’École nationale d’administration. C’était l’oral. Lui, en costume sombre, chemise blanche et cravate sombre. Elle, en tailleur-jupe bleu marine. Ils se sont tout de suite reconnus. Le jeune homme obtient son admission. Pas la fille qui participe quand même au pot organisé par la bande à Marc pour célébrer son entrée à l’ENA.

Diplômé de l’École nationale d’administration une année après, Marc demande Jessica en mariage. Le jeune énarque convole en justes noces avec la jeune avocate l’année qui suit.

Leur première année de mariage avait fini par convaincre Ted, Richard et Éric à se marier à leur tour. La seconde a eu l’effet inverse.

Jessica ne supportait plus les rentrées tardives de son homme. Les soupçons d’infidélité alimentés par les confidences plus ou moins sincères de ses amies n’ont rien arrangé.

Après deux ans de mariage, Jessica et Marc parlaient maintenant ouvertement de divorce. Leurs querelles étaient vives. Plus d’une fois, ils ont failli en venir aux mains. Les cris de leur petite fille Eunice rappelant aux jeunes parents qu’ils n’étaient pas seuls.

«Ma chère, je n’en peux plus. Je vais quitter cette maison.»

C’est auprès de sa meilleure amie, Pamela, que Jessica venait se confier après chaque dispute. Elles se connaissent depuis le complexe scolaire «Les petits génies». Jessica et Pamela sont inséparables depuis ce matin du 18 mars 1996 où la mère de la première a supplié le père de la seconde de conduire sa fille à l’école, sa voiture ayant connu une panne au niveau du complexe Utexafrica sur l’avenue Monjiba.

Elles ont ensuite fait la fac de droit ensemble. Pamela a été témoin de mariage de Jessica. Les deux amies se disent tout, à ce qui paraît.

-Tu ne vas quand même pas quitter Marc.

-S’il ne change pas, je vais demander le divorce.

-Il est comme tous les hommes, tu sais. Il court ici et là mais il assure. Il prend soin de toi et d’Eunice. Vous ne manquez de rien.

-La vie ne se limite pas à ça, ma chérie.

Si elle conseillait à son amie de ne pas divorcer, Pamela ne s’interdisait pas non plus de lui raconter dans les détails les écarts de son époux. Un mari volage qui avait pris l’habitude de garer sa RAV4 rouge aux vitres teintées le long de la clôture de l’ISP/Gombe à midi avant de disparaître et de revenir une heure plus tard au même endroit, le temps de laisser descendre une jeune étudiante. De cela aussi, Pamela parlait à Jessica.

-On m’a dit qu’on t’a vu.

-Mais c’est faux, chérie. Qui te dit des choses comme cela ?

Les soirées étaient parfois houleuses en famille. Marc prétextait rentrer tard pour «éviter les chamailleries». Ce qui énervait au plus haut point Jessica qui avait fini par rejeter Ted, Éric et Richard, leur reprochant leur «duplicité».

Dans le groupe, Éric est le plus proche de Jessica dont il connaissait les frères. Malgré la rancœur de la jeune dame contre les amis de son époux, elle a maintenu les liens avec Éric.

C’est donc ce dernier qui reçoit le SMS, annonçant la fin du mariage : «Cette fois, je quitte ton ami. De grâce, n’interviens pas.»

Il est 23h45. Éric appelle Jessica. Sans succès. La jeune dame ne décroche pas. Il tente d’appeler son ami Marc. Ce dernier est injoignable.

Le message que reçoivent Ted et Richard le lendemain matin, leur annonçant une rencontre à midi à la Pâtisserie nouvelle est en fait un SMS envoyé par Marc à Éric dans la nuit. Éric le découvre le matin et le partage avec les deux autres membres du groupe.

«Je savais ce qui se passait. C’est pour cela que je vous ai demandé de venir. Seul, je ne peux pas raisonner Marc. Vous savez comment il est», déclare tout de suite Éric à ses deux amis après leur avoir raconté ce qui s’est passé la soirée précédente.

-S’il vous plaît, ne le jugez pas. On va le laisser parler. Il a sa version de fait. On va l’écouter. Et on va essayer d’aider, intervient Richard après avoir bu une gorgée de jus de goyave, servi aux trois amis.

-Je ne sais pas vous, mais…

Alors qu’il tentait d’envisager le genre de problème qui aurait pu conduire Jessica à quitter Marc, Éric est interrompu par son ami qui finit par arriver…

-J’ai un gros problème les gars, lance Marc avant même de s’installer.

-Assis-toi d’abord. Chaque problème a une solution, intervient Ted.

-Pamela est grosse. C’est moi le père.

-Pamela ?

-La copine de Jessica ?

-Celle avec qui on a été à l’école ?

Marc éclate en sanglots…

Publié par Joël Bofengo

Catholique. Journaliste congolais. Curieux de tout (sauf de gastronomie). Fan de Liverpool FC.

9 commentaires sur « Pamela »

  1. Je savais qu’elle devait faire la part belle à cette duplicité en poussant sa curiosité jusqu’à prendre bord du RAV4 rouge qui avait pris habitude de stationner à l’ISP/GOMBÉ… Et le divorce s’imposa ou quoi?

    Aimé par 1 personne

    1. Cher Ghislain, il y aura une suite à cette histoire dans un prochain épisode. Vous pouvez vous abonner au blog pour recevoir une notification à chaque nouvelle publication. Merci pour votre intérêt.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :