Histoires courtes. Vive la fiction !

Le dernier billet que j’ai publié sur ce blog date du 27 février dernier. Une éternité. Pourquoi n’ai-je plus écrit depuis ? Je ne suis pas sûr d’avoir la réponse immédiate. Lassitude ? Paresse ? Manque d’inspiration ? Manque d’intérêt ? Peut-être un peu de tout cela.

Ce dont je suis cependant tout à fait sûr, ce que depuis le mois de mai, je ne peux plus écrire. En tout cas, pas comme je le faisais habituellement ici.

Vous avez sûrement déjà remarqué cette phrase sur ce portail : «Blog tenu par un journaliste qui partage sa curiosité, ses découvertes, ses coups de cœur et ses colères». Il se trouve que depuis le mois de mai, je n’exerce plus comme journaliste. Je travaille désormais dans la communication d’une organisation. Et alors ? Cela m’empêche-t-il d’écrire ? Dans l’absolu, non. Mais je perds la liberté de ton que j’avais et qui, à mon sens, constitue l’essence de ce blog. Quand on travaille dans la communication d’une organisation ou d’une entreprise, on est astreint à un devoir de réserve auquel le journaliste que j’étais n’était pas.

Que faire maintenant ? J’ai longtemps hésité entre fermer ce blog et changer de thématique.

Fermer aurait été un renoncement. Et un (nouvel) exemple de parole manquée. Dans le premier billet publié sur ce blog, je vous avais parlé de mon précèdent que j’avais abandonné, ayant perdu la flamme. Je ne le referai pas.

Donc, j’opte pour un changement de thématique. Fini le temps où le journaliste partageait «sa curiosité, ses découvertes, ses coups de cœur et ses colères». Place à la fiction. Je vais désormais vous raconter des histoires. Des courtes histoires sorties de mon imagination. Tous les personnages seront fictifs. N’y voyez aucun rapprochement ni avec mon entourage ni avec le monde dans lequel je vis ou celui que nous partageons.

Comme aiment à le dire les scénaristes pour soulager leur conscience de trop emprunter à la réalité et de se servir de nos vies comme des fragments de leurs fictions, «Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé [sera] purement fortuite».

Je vous raconterai des histoires que je trouverai intéressantes, en espérant qu’elles vous fassent rire, pleurer, fâcher ou réfléchir. Mes personnages vous raconteront leurs «curiosités, découvertes, coups de cœur et colères».

A bientôt ! Et que vive la fiction ! 

Publié par Joël Bofengo

Catholique. Journaliste congolais. Curieux de tout (sauf de gastronomie). Fan de Liverpool FC.

3 commentaires sur « Histoires courtes. Vive la fiction ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :